LE MESSAGE DE LA DÉPRESSION

La dépression se traduit par de la dévalorisation et de la culpabilité qui me rongent de l’intérieur. Il faut que ces deux éléments soient présents pour qu’il y ait dépression. Aussitôt que j’en règle une, que ce soit la dévalorisation ou la culpabilité, je sors de la dépression.

LE MESSAGE DU DOUTE

Cet extrait est tiré du livre de Jacques Martel,« Le grand dictionnaire des malaises et maladies ». « Le doute est directement relié au mental. C’est un état obsessionnel qui m’empêche de me « brancher » clairement dans le physique. Le doute peut résulter de questionnements tels que: « l’ai-je fait?, ne l’ai-je pas fait? » Je me pose des questions trèsLire la suite « LE MESSAGE DU DOUTE »

LE MESSAGE DE L’ANGOISSE

Le resserrement m’amène généralement à amplifier mes émotions et mon émotivité générale au détriment d’un équilibre adéquat. Puisque je vis dans le brouillard, la confiance en moi sera ébranlée, le désespoir et même le goût de ne plus lutter vont prendre place. Je sens un danger imminent, mais que je ne peux identifier. J’ai peur de l’avenir et des efforts à faire pour atteindre mes buts. Je suis face à un choix qu’il m’est impossible à faire.

LE MESSAGE DU STRESS

« Le stress est une réponse d’adaptation face à un événement, à une situation, à un danger réel ou imaginaire. La capacité de m’adapter dépend de différents facteurs: toute situation qui crée une demande plus grande à mon organisme m’amène à vivre du stress, qui se change en détresse si elle est vécu de façon extrêmement forte. »