LE MESSAGE DE LA DÉPENDANCE

Cet extrait est tiré du livre de Jacques Martel,
« Le grand dictionnaire des malaises et maladies ».

« Une dépendance est reliée à un profond vide intérieur, à une tentative extérieure de vouloir combler principalement un manque d’Amour de Soi ou un manque affectif rattaché à l’un de mes parents. Par la dépendance (alcool, nourriture, sexe, drogue, travail, consommation, cigarette, sport, etc.), je veux combler ce vide, ce désespoir et cette tristesse. Ma vie est dénuée de sens; elle ne satisfait pas mes désirs les plus profonds.

Je vis de la révolte face au monde extérieur et j’ai de la difficulté à préserver mon ego. Je n’arrive pas à m’aimer tel que je suis et cette incapacité temporaire se manifeste par de la colère et de la rancoeur face à l’Univers.

Je vis dans une prison psychologique où je me sens esclave d’une substance ou d’un comportement. La dépendance est donc une sorte de substitut qui m’aide à vivre temporairement dans un monde sans problèmes. (…)

LE PREMIER PAS IMPORTANT À FAIRE est de prendre conscience de ma situation. Cela demande beaucoup d’amour et de courage pour affronter et briser cet esclavage qui dérange ma vie.

J’identifie le manque que je vis dans ma vie, que je cherche à fuir en me « perdant » dans quelque chose d’autre (ou quelqu’un d’autre). Mon désir de vivre est grand, mais j’ai l’impression de ne pas y réussir. Je me sens comme un « perdant ». Je n’ai pas la place qui me revient dans ma propre vie et dans la société.

Je base mon niveau de bonheur selon la réussite des autres. Cette dépendance m’amène à vivre d’échec en échec et cela me confirme dans mon sentiment d’incapacité. Je dois mettre de côté la partie de moi qui se sent coupable et honteuse de cette dépendance. Me juger, me flageller, en sachant que je devrais changer de comportement, ne va que faire grandir la colère qui m’habite et la difficulté de m’en libérer. J’ai peur d’échouer, j’ai peur de mon passé.

J’ACCEPTE D’ÊTRE OUVERT À L’INCONNU, À LA VOIE QUI ME MÈNERA VERS MES OBJECTIFS DE RÉALISATION DE SOI. L’AMOUR INCONDITIONNEL EST LE DÉBUT DE MA GUÉRISON. JE DEMANDE AUX AUTRES, JE CHERCHE, JE VÉRIFIE, JE FAIS LES PREMIERS PAS.

J’APPRIVOISE LES ÉMOTIONS QUI M’HABITENT, CAR ELLES FONT PARTIE DE MA VRAIE PERSONNALITÉ. JE CHERCHE QUELLE MÉTHODE DE GUÉRISON NATURELLE PEUT M’AIDER À ME CENTRER, À M’HARMONISER ET À AUGMENTER MES FORCES INTÉRIEURES AFIN DE ME PERMETTRE D’INTÉGRER AVEC AMOUR LES DIFFÉRENTS MANQUES VÉCUS DURANT MA JEUNESSE.

J’APPRIVOISE GRADUELLEMENT MES RESPONSABILITÉS ET JE REPRENDS CONTACT AVEC L’ÊTRE DIVIN QUE JE SUIS. JE PEUX AINSI SORTIR DE LA DÉPENDANCE, DEVENIR INDÉPENDANT ET AUTONOME PARCE QUE JE MÉRITE D’ÊTRE AIMÉ ET PARCE QUE J’ACCEPTE PLEINEMENT MA VALEUR ET MA QUALITÉ QUI FONT DE MOI UN ÊTRE EXCEPTIONNEL. »

– Jacques Martel, Le grand dictionnaire des malaises et maladies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :