La primauté parentale en péril

Beaucoup de parents m’écrivent et leur détresse est palpable. À première vue, la réforme de la loi sur la protection de la jeunesse semble juste pour l’enfant. Mais depuis quelques années, les Insoumis flairent la propagande, se méfient des apparences et voient plus loin que ce qu’on leur présente en façade. Nous sommes maintenant alertes aux intentions camouflées sous de beaux discours et d’alléchantes promesses.

Afin de soutenir les parents, j’ai décidé de me pencher sur le sujet de l’heure: la primauté parentale en péril. Non, je n’ai pas d’enfant mais leur sort me touche tout autant.

Merci de réagir dès MAINTENANT. Il y a une séance qui a lieu AUJOURD’HUI, 8 février 2022.
2 solutions proposées à la fin de l’article.

QU’EST-CE QUE LA PRIMAUTÉ PARENTALE ?

Le principe de la primauté parentale veut simplement dire que les PARENTS ont la première responsabilité de leurs enfants. Dans la mesure du possible, on tente de maintenir l’enfant dans son milieu familial.

Il y a même une loi qui défend ce principe: la loi de la protection de la jeunesse (LPJ). Selon l’article 2.2, les parents sont les premiers responsables de donner des soins à leurs enfants.

Depuis 1979, le principe de la primauté parentale n’a jamais été remis en question par un législateur. En théorie, qui d’autre que le parent devrait assumer la responsabilité de son enfant? Dans un monde de calinours, seulement les êtres aimants devraient prendre soin des enfants.

Mais qu’en serait-il si la responsabilité était remise au gouvernement? Imaginez-vous la réalité si Legault (ou un autre) s’octroyait la responsabilité d’assumer le SOIN, l’ENTRETIEN et l’ÉDUCATION de VOTRE enfant? Visualisez un instant que Legault (ou un autre) prenne la responsabilité d’assurer la SURVEILLANCE de VOTRE enfant. Qu’il détienne le pouvoir de juger ce qui convient à VOTRE enfant. Aimez-vous le feeling? Si vous êtes comme Guylaine Tanguay, never mind.

Si vous n’aimez pas le sentiment que ce scénario génère, sachez que les Caquistes ont modifié ce texte de loi et supprimé le principe de la primauté parentale! À la séance de vote du 1er février 2022, il y a eu 115 POUR, 0 CONTRE et 0 abstention. L’opposition est donc inexistante. Êtes-vous surpris? Pas moi…

Les mêmes sociopathes qui détruisent la vie des enfants depuis deux ans veulent retirer la primauté parentale et la remettre à l’État sous prétexte de vouloir mettre « l’intérêt de l’enfant devant les intérêts de la famille naturelle ».

J Davdison-Chaput

LE PROJET DE LOI 15

Depuis 2021, la primauté parentale est remise en question par le gouvernement. Non seulement l’opposition ne se révolte pas contre cette mesure, elle l’approuve et s’impatiente. On a procrastiné une réforme pendant 40 ans, mais làlà, ça presse en tabarnac.

Le projet de loi 15 annonce une réforme majeure des services de protection de la jeunesse. À première vue, ça peut sembler être une bonne idée de mettre l’intérêt de l’enfant en premier plan. Le premier ministre François Legault parle même d’un moment historique. «Mettre l’intérêt de l’enfant en premier, avant la famille naturelle, avant l’intérêt des parents biologiques», voilà le cœur de la réforme, a-t-il observé, en ajoutant qu’il fallait arrêter de «barouetter» les enfants d’une famille d’accueil à l’autre.  

En vérité, les parents et les enfants sont mis de côtés quand la Cour prend la décision de retirer les enfants de leur famille. Le système déraille depuis des années et le gouvernement en profite pour réformer des principes de BASE.

Avec la ségrégation actuelle sur les injections expérimentales, plusieurs familles se déchirent. Les juges ont reçu des augmentations salariales entre 22% et 50% de la part du gouvernement. De quels côtés pensez-vous qu’ils pencheront lorsque viendra le temps de trancher? Celui du gouvernement, bien sûr.

Non, François Legault n’a pas l’intention de vous «enlever» vos enfants. Mais l’idée qu’il puisse abolir le principe de la primauté parentale est inquiétante. Pourquoi?    

Il y a 3 choses importantes à considérer :

  • Le tribunal jeunesse ne semble pas impartial puisque les avocats du Département de protection de la jeunesse (DPJ) gagnent près de 99% des causes.
  • Ces mêmes avocats du DPJ sont ensuite nommés juges par les ministres.
  • La grande majorité des parents biologiques est en désaccord avec l’abolition de la primauté parentale.

QUELLES SONT LES SOLUTIONS ?

Alain Rioux, le directeur général des Papas en action pour l’équité, a besoin de votre aide pour représenter TOUS les parents qui le désirent.

AlainRioux.org
Tel. : (418) 967-1859
Courriel : alain.rioux@lespapas.org

CALL TO ACTION – APPEL À L’ACTION

Vous pouvez commenter le PROJET DE LOI 15 directement sur le site de l’Assemblée Nationale en cliquant ICI (une nouvelle fenêtre s’ouvrira).

Courriels à envoyer :

TITRE (objet): Demande d’intervention au projet de loi 15

Je dépose une demande d’intervention au projet de loi 15. Prenez acte que j’ai confié le mandat à monsieur Alain Rioux, porte-parole de familles biologiques, pour me représenter aux consultations particulières et que nous avons déposé un mémoire intitulé « MÉMOIRE DE FAMILLES BIOLOGIQUES ».

Veuillez consulter le mémoire ici: https://lespapas.org/wp-content/uploads/2022/01/ME%CC%81MOIRE_DE_FAMILLES_BIOLOGIQUES_2022.01.28.pdf

Pour de plus amples informations, merci de vous référer à ce site: https://lespapas.org/referendum/

Merci de considérer tous les aspects de l’abolition du principe de la primauté parentale.


Voici la liste de courriels :

csss@assnat.qc.ca;
alain_rioux@hotmail.com;
Mario.Asselin.VANI@assnat.qc.ca;
Suzanne.Blais.ABOU@assnat.qc.ca;
Nancy.Guillemette.ROBE@assnat.qc.ca;
Lise.Lavallee.REPE@assnat.qc.ca;
Isabelle.Lecours.LOFR@assnat.qc.ca;
Marilyne.Picard.SOUL@assnat.qc.ca;
Luc.Provencal.BENO@assnat.qc.ca;
Francois.Tremblay.DUBU@assnat.qc.ca;
Francine.Charbonneau.MIIL@assnat.qc.ca;
Enrico.Ciccone.MARQ@assnat.qc.ca;
Monsef.Derraji.NELL@assnat.qc.ca;
Monique.Sauve.FABR@assnat.qc.ca;
Vincent.Marissal.ROSE@assnat.qc.ca;
chef.joel.arseneau@assnat.qc.ca;
Joel.Arseneau.IDLM@assnat.qc.ca;
Claire.Samson.IBER@assnat.qc.ca;
ministre.delegue@msss.gouv.qc.ca;
Lionel.Carmant.TAIL@assnat.qc.ca;
Mario.Asselin@assnat.qc.ca;
Suzanne.Blais@assnat.qc.ca;
Nancy.Guillemette@assnat.qc.ca;
Lise.Lavallee@assnat.qc.ca;
Isabelle.Lecours@assnat.qc.ca;
Marilyne.Picard@assnat.qc.ca;
Luc.Provencal@assnat.qc.ca;
Francois.Tremblay@assnat.qc.ca;
Francine.Charbonneau@assnat.qc.ca;
Enrico.Ciccone@assnat.qc.ca;
Monsef.Derraji@assnat.qc.ca;
Monique.Sauve@assnat.qc.ca;
Vincent.Marissal@assnat.qc.ca;
chef.joel.arseneau@assnat.qc.ca;
Joel.Arseneau@assnat.qc.ca;
Claire.Samson@assnat.qc.ca;
ministre.delegue@msss.gouv.qc.ca;
Lionel.Carmant@assnat.qc.ca


Incroyable documentation sur le site web PAPA EN ACTION POUR L’ÉQUITÉ.
Merci de partager!

SI ON NE FAIT RIEN, QUE PEUT-IL ARRIVER ?

Ce pourrait être la fin définitive d’un droit parental que l’on croyait acquis. La destruction du concept familial va bon train et laisse ainsi place au transhumanisme, à l’identité numérique… Si vous croyez en l’humanité BIOLOGIQUE, réagissez. MAINTENANT.

Un exemple parmi tant d’autres qui démontre que le salaire des juges n’a pas été augmenté de 50% pour rien!

« Le tribunal se doit de respecter le choix du parent qui souhaite suivre les recommandations des autorités publiques en matière de santé et de vaccination, particulièrement dans un dossier où le parent qui est contre la vaccination s’appuie sur des craintes qui n’ont pas fait l’objet de démonstrations probantes devant le tribunal. »

Selon l’article, les tribunaux trancheraient systématiquement en faveur de la vaccination dans ce type de litige parental. Ces dossiers seraient d’ailleurs traités en priorité.

RESTONS FORTS, UNIS ET CRÉATIFS DANS NOS DÉMARCHES. ENSEMBLE, ON S’ORGANISE. CHACUN DE NOUS PEUT FAIRE UNE DIFFÉRENCE. MERCI D’ÊTRE DANS L’ACTION.

32 commentaires sur « La primauté parentale en péril »

  1. Tous qui se passent est terrible. Si on laisse, la famille va être détruit au complet- et ça c’est le dernier pas dans le contrôle absolu de l’Etats sur des gens.
    C’est encore pire que dans la moyenne âge quand Église contrôler toutes. Car, l’Eglise qu’à même n’a pas détruit la primauté de droit de la famille, et donc la famille comme la cellule de la société a vaincu.
    Je prie toutes les parantes de laisser toutes et de penser à leur avenir, parce que après sera trop tard et là machine va nous avaler.. :((

    J’aime

  2. Je suis totalement en désaccord avec le projet de lois qui consiste à donner à l’état le soin de l’enfant. Quand on a des enfants à la base c’est pour en prendre soin, veiller sur eux et à ce qu’ils ne manquent jamais de rien. On voit déjà à quel point la dpj est mal gérer personne veut être pris dans un système de la sorte encore moins les bon parents qui devraient tous donner leurs droits sur leurs enfants à l’état. Rendu là où est la considération de la famille, des liens de sang et de l’intérêt de l’enfant ils vont encore être bafoué comme c’est le cas depuis 2 ans ?

    J’aime

  3. Envoyez cette demande par e-mail à ces adresses courriel:

    ministre.delegue@msss.gouv.qc.ca

    Lionel.Carmant@assnat.qc.ca

    alain_rioux@hotmail.com

    csss@assnat.qc.ca

    Je dépose une demande d’intervention au projet de loi 15. Prenez acte que j’ai confié le mandat à monsieur Alain Rioux, porte-parole de familles biologiques, pour me représenter aux consultations particulières et que nous avons déposé un mémoire intitulé « MÉMOIRE DE FAMILLES BIOLOGIQUES ».

    Veuillez consulter le mémoire ici: https://lespapas.org/wp-content/uploads/2022/01/ME%CC%81MOIRE_DE_FAMILLES_BIOLOGIQUES_2022.01.28.pdf

    Pour de plus amples informations, merci de vous référer à ce site: https://lespapas.org/referendum/

    Merci de considérer tous les aspects de l’abolition du principe de la primauté parentale.

    J’aime

  4. Ce faisant, vous violez toutes les lois sur les droits de l’homme !!!
    Pourquoi séparez-vous les enfants de l’environnement sûr de la maison et de la famille ? Tous les parents de cet enfant ne sont pas mauvais. Que faire lorsqu’un enfant ne veut pas être séparé de ses parents alors que la famille est l’endroit le plus sûr pour l’enfant ? Tout cela n’est que pour les affaires du gouvernement, car avec le transfert de chaque enfant à la DPG, le coût de l’enfant que le gouvernement supporterait va dans la poche du gouvernement. Ne pensez-vous pas aux dommages psychologiques d’un enfant séparé de sa bonne famille ? Ces enfants auront tous des problème mentaux.

    J’aime

  5. C’est un gouvernement conduit par les ténèbres. Remettons à Dieu nos enfants et petits enfants. Ils ont sorti Dieu de partout et maintenant , ils veulent enlever les enfants alors qu’ils ne sont même pas capable de s’occuper de ceux qui sont déjà sous leur garde par la DPJ. Manque de personnel manque de ressource etc. Ils ont les yeux plus grands que la panse. Nous ressemblons à la Chine. Bientôt, ils vont aussi décider qui aura des enfants et les enfants seront obligé de travailler dans ce qu’eux décideront. Ces ça qui se produit dans d’autres pays et qui va amener le gouvernement mondial. Personne ne passera à côté de ce que la parole a prédit. Ils ont étés choisi pour améliorer la vie du peuple, non pour la détruire. Bientôt, très bientôt, tous ceux qui ne pensent pas comme eux seront mis de côté comme étant des malades mentaux. Vous le savez très bien que c’est la vérité , alors priez et repentez vous tous que Dieu retarde ces événements qui se déroulent à toutes vitesse sous nos yeux. Bonne journée à tous et soyez bénis ceux qui travaille pour la liberté que Dieu nous a donné mais qu’eux veulent nous enlever.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :